Sucette

Sucette au stafford hospital

Jeunes parents, essayez les techniques pédiatriques alternatives développées par la NHS (le système de santé britannique). Un simple rouleau de chatterton peut vous offrir de précieux instants de calme et de silence.

Nouveau scandale au Stafford Hospital dans le West Midlands (centre de l’Angleterre), où un bébé prématuré en soin intensif a été retrouvé avec une sucette scotchée au visage. L’infirmière de 28 ans, actuellement suspendue, avait ainsi tenté d’empêcher l’enfant de pleurer. Bien heureusement, elle n’a pas réussi à l’empêcher de respirer, le garçon étant aujourd’hui sain et sauf.

L’hôpital faisait déjà l’objet d’une enquête pour la pauvreté des traitements infligés aux patients entre 2005 et 2009. La commission qui étudie le dossier estime qu’il y eut entre 400 à 1200 décès de plus qu’à la normale pendant cette période.

En clairement moins grave, mais à titre de témoignage sur la qualité des prestations perpétrées par la NHS: il y a quatre ans, je m’étais fait une belle entorse de la cheville en jouant au foot et j’étais allé à l’hôpital public (donc NHS) le plus proche pour passer des radios. Le seul diagnostic auquel j’eus droit fut celui d’une infirmière (non, pas un docteur, c’est tout de même pas leur boulot) qui à la vue des clichés, m’a simplement dit avec un joli sourire: « You’ve got funny bones » (« Vous avez des os rigolos »). Elle m’a renvoyé chez moi avec mes radios, trois aspirines et un petit fascicule explicatif manifestement produit (et peut-être même imprimé) dans les années 80. Guéri!

Vous avez aimé cet article? Suivez le blog par Flux RSS, sur Facebook ou Twitter

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *